Le travail du pro en radio

Les pianistes de concert travaillent jusqu’à 7 heures par jour. Comment maîtriser une œuvre de Beethoven autrement ? Le manque d’entraînement, de travail peut briser leur carrière.

Sans l’effort et la détermination, le talent et l’intelligence sont inutiles. Combien faut-il de jeunes enfants prodiges oubliés ou d’individus brillants qui n’exploiteront jamais cet avantage, pour s’en convaincre ?

Ferdinand Magellan, encore qu’enfant décida d’explorer les océans et consacra pendant de nombreuses années tout son temps et son énergie à apprendre la géographie, l’astronomie, la navigation (entre autres), pour arriver à ses fins.

Qui est à l’action à 6 heures du matin comme Schubert ou Buffet (8000 œuvres en 50 ans, un tableau tous les trois jours) ? Qui a remarqué que les pieds de Fred Astaire saignaient en répétition alors que son agilité semblait si naturelle et facile ? Qui a calculé les heures de travail des 40 000 œuvres produites par Pablo Picasso ou des 400 œuvres produites au cours de la dernière année de sa vie par Vincent Van Gogh ? Mozart a composé plus de 600 œuvres musicales et Jean-Sébastien Bach a écrit une nouvelle cantate à chaque semaine. Thomas Edison a breveté près de 1000 inventions et Einstein a publié au-delà de 250 articles autres que sa loi sur la relativité.

De telles productions proviennent d’une somme énorme de travail et cela n’a pas changé aujourd’hui. Que la motivation à de tels efforts soit animée par l’accomplissement, la réussite ou la célébrité, cela nul ne peut le juger, l’investissement de soi joue le rôle principal. Nous le savons tous, le travail est la clef qui nous permet de réaliser ce à quoi nous rêvons, ce que nous imaginons et ce que nous souhaitons faire, même si c’est dur, dur, dur !

Beaucoup d’animateurs de la radio ne se remuent pas suffisamment. Ils ont cessé de travailler, d’essayer et de créer. Un vrai professionnel sait que l’exploration, l’expérimentation, le développement de nouvelles techniques relatives à la créativité dans son métier, sont des actes volontaires qui mobilisent en priorité son temps et ses ressources. Il sait aussi que ses réalisations dépendent de sa capacité à croiser toutes ses aptitudes dans un mouvement déterminé.