L’heure Radio

Au retour, il m’arrive très souvent de suivre un groupe d’aînés qui viennent visiter le Musée de la Radio adjacent à l’entrée de notre radio. Je dis suivre car on ne peut faire autrement et lorsque l’on suit un groupe, il faut être patient car le déplacement est lent, très lent.

Regroupés à un point de rencontre dans le Grand Hall, ces personnes doivent ensuite franchir 3 escaliers. Il serait sans doute trop compliqué de les accueillir à l’entrée F et de les faire monter en ascenseur. Ces gens sont âgés et leur découragement au bas de l’escalier est fort justifiable. Mais malgré tous leurs commentaires sur la forme qu’ils n’ont plus, ils escaladent courageusement les 51 marches. Ils se rendent au Musée de la Radio car la radio signifie quelque chose pour eux, ils l’écoutent depuis plus d’un demi siècle.

La dernière fois que j’ai suivi un groupe, deux hommes ont remarqué une horloge à l’entrée du corridor. Ils ont simultanément regardé leur montre puis à nouveau l’horloge :

– Tu vois qu’elle est juste ma vieille montre Édouard.
– Tu sais la mienne aussi, elle est exactement à l’heure !

Ces personnes du troisième âge ont vécu beaucoup d’événements dans leur vie et ils savent que l’heure à la radio est exacte, que l’on peut s’y fier.

Selon le spécialiste de la communication feu Marshall McLuhan, l’heure, tout comme la météo d’ailleurs, était très importante pour la radio. Et pourtant on l’entend de moins en moins sur les ondes. L’heure est plus rare. Évidemment pourquoi donner l’heure lorsque l’on sait que les auditeurs ont une dizaine d’horloges autour d’eux ?  Les animateurs débutants oublient, les animateurs expérimentés n’y prêtent pas attention. L’heure radio se banalise ! Le repère radio s’efface au profit de l’horloge située sur la barre inférieure de l’écran de l’ordinateur ou sur ton téléphone mobile.

Que pouvons-nous y faire ? Vous imaginez un directeur des programmes qui donne une instruction à un animateur :

– J’aimerais bien que tu trouves une centaine de manière de donner l’heure dans ton émission.
– Mais il n’y a qu’une manière de donner l’heure, c’est de donner l’heure !
– Je ne sais pas moi, une manière dramatique, rassurante, poétique, surprenante, amusante, étrange, polysensuelle, nostalgique, ludique, aguichante, filmique, chantante, imagée, hallucinante, moderne, bienveillante, concernante, subtile, extravagante…Tu comprends ?
– Non, moi quand il est 10h12, il est 10h12. Pourquoi se prendre la tête avec cela ?

Pas sérieux ce directeur des programmes ! Moi je n’ose plus parler de l’heure avec un animateur. Vous me voyez expliquer à des pros qui exercent ce métier depuis 10, 15 ou 20 ans que l’heure est importante en radio ? Il y a des sujets beaucoup plus critiques à traiter et ce n’est pas parce que l’on n’est pas capable de donner l’heure de manière imaginative et imprévisible, que l’on ne peut pas animer de grands moments d’antenne ! Remarquez, l’exercice serait sans doute utile pour certains ! Merci Édouard !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.