Les habitudes des créatifs

Il est important de planifier des moments dans la journée, dans la semaine et dans l’année, juste pour remettre en question les choses que nous avons accomplies et celles qui restent à faire. Ces périodes ne devraient pas servir à des tâches et à des décisions. Elles sont justes un luxe de réflexions pour notre propre bien. Que l’on le veuille ou non de nouvelles idées émergeront dans notre subconscient. Combiner cette réflexion à des activités physiques est compatible. La marche, la natation, le jardinage, le bricolage et la conduite d’une automobile. Ni le stress constant ni la monotonie ne sont de bons contextes pour la créativité. Le stress devrait alterner avec la relaxation mais celle-ci ne consiste pas à ne rien faire. Il s’agit de faire quelque chose de différent de ce que l’on fait habituellement.

Discontinuité

Changer des heures de travail, commencer à travailler un chemin différent, écouter une station de radio différente, lire quelques magazines ou livres que nous ne lirions pas normalement, essayer une recette différente, regarder la télé, programmer ou filmer ce que nous ne regarderions pas normalement.

Cassez Les Habitudes.

Nos propres habitudes sont ce qui nous permettent ou nous empêchent d’être plus créatifs. Plus que nous répétons une séquence type, moins vous pouvons improviser. La rupture, même de petites habitudes peut nous attirer vers le haut

Changer de routine.

Tous les spécialistes le recommandent. Briser la routine. En faisant toujours les choses de la même manière, il est difficile de penser dautrement. Se lever à 3 heures du matin et écrire une carte postale à son voisin ou à un collègue. Inventer une recette de cuisine. Photographier un chapeau dans diverses situations. Visiter une usine. S’inscrivezà un congrès international sur l’archivage. Changer de trajet pour se rendre au travail. Toutes ces actions peuvent vous mener à de nouvelles idées, du moins à de nouveaux principes, une terminologie spécifique, qui sait ? Le jour où l’on entreprend cette démarche, c’est un signal clair que l’on envoie à notre cerveau : j’ai besoin d’idées…

Écriture

L’écriture est considérée comme une habitude créative parce qu’elle nous force à utiliser toutes les étapes du processus créatif dans le but de créer quelque chose de concret. Certains créatifs écrivent un journal personnel. Ils y inscrivent leurs observations, leurs pensées, leurs projets. L’écriture est une gymnastique de l’esprit, peu importe la nature des écrits. (Franklin, Edison !)

Lecture

Aujourd’hui, on publie aux États-Unis 5,000 livres par jour et en France, 40,000 par année. Beaucoup sont publiés, peu sont lus !

La lecture exerce le cerveau à engendrer des connections créatives. Plus son exploration des profondeurs de notre esprit est longue, plus il est productif en connections. Le mot d’ordre est donc de lire au maximum sur des sujets sélectionnés comme utiles à la démarche créative.

Un dictionnaire et particulièrement un thésaurus débloque souvent l’esprit. En utilisant un mot, une trouvaille dans une nouvelle phrase,

Les biographies sont inspirantes pour plusieurs.

Notes

Pour développer des idées, beaucoup écrivent le fruit de leurs observations ou ce qui leur passe par la tête. En écrivant, ils rencontrent parfois des idées neuves. Léonard De Vinci écrivait un journal.

Nombre de créatifs notent leurs idées aussitôt qu’elles les visitent. Ils les révisent ensuite en cherchant celles qui peuvent être développées. La majorité des idées n’est généralement pas utile dans l’immédiat, voire jamais. Mais une seule idée brillante parmi cent, peut mener très loin!

Jean-Jacques Goldman a toujours un petit carnet ou il note tout ce qu’il observe .

Passe-temps

Lorsqu’il est animé par un véritable intérêt, le passe-temps joue pleinement son rôle. Du jardinage à la philatélie, aucune activité ne peut être jugée inutile puisque chacune nécessite une connaissance, une discipline et de la concentration. Avec une réelle sensation d’évasion, une activité entretient notre machine créative à l’action.

Rituel personnel

Le rituel n’est pas en soi un acte créatif mais il nous aide à nous conditionner pour produire des idées d’une manière personnelle. Certains créatifs aiment travailler le matin, d’autres la nuit. Certains peuvent travailler n’importe où mais la plupart ont besoin d’un endroit pour travailler, un studio, un atelier, un bureau. Certains ont besoin d’aiguiser leur esprit avec des stimuli comme la musique écoutée en solitaire, de l’exercice. Comme les chiens qui tournent en rond avant de se coucher ou les athlètes qui revêtent leur tenue dans un certain ordre avant la grande joute, les créatifs suivent un certain rituel avant et pendant qu’ils travaillent.

Il est important d’avoir un « esprit préparé » et pour cette raison les éventuelles interactions de son environnement sont importantes.

État d’alerte

Pour attraper des idées en plein vol, les créatifs développent l’habitude de se mettre en état d’alerte. Que ce soit pour devenir célèbre ou riche, solutionner un problème ou réaliser un projet, chacun sait que l’idée ou peut-être la grande idée ne doit pas s’échapper. Cette manière de capter une idée à tout moment et de l’enregistrer se mesure à tout moment de la journée ou de la nuit, peu importe le lieu !

Lorsque quelque chose frappe notre esprit, il faut poursuivre. Cela peut être une idée, une chanson, l’impression est brève. Nous sommes trop occupés pour explorer une idée ou une chanson et pourtant il faut prendre le temps car cela contribue à aiguiser et habituer notre curiosité.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.