La gestion du temps des pros en radio

Le manque de temps

Selon les adeptes de la gestion de temps, le problème n’est pas tant le manque de temps, mais le fait de ne pas prendre le temps d’entreprendre et de terminer une activité. De là émergent les notions de choix et de priorités. Avant l’horloge, la boussole !

Pour les initiés, parmi lesquels on compte des animateurs professionnels, la gestion du temps repose sur un principe fondamental : lorsqu’ils ne gèrent pas leur temps, ce sont les autres qui le gèrent à leur place, ils doivent par conséquent, planifier leurs activités selon leurs priorités et de manière organisée. Il s’agit donc d’une méthode qui, à elle seule, semble faire la différence entre un individu aux activités moyennes et un autre qui accomplit deux fois plus de choses dans le même temps ! Il est intéressant de dessiner les composantes du temps afin d’en rappeler la valeur .

Mathématiques

À nos calculatrices ! Examinons une tranche de 10 ans dans la carrière d’un animateur radio.

  • Sommeil 8h-jour 29 200h
  • Repas 3h-jour 10 950h
  • Déplacements 10h-semaine 5 200h
  • Télévision 3h-jour 10 950h
  • Animation 4h-jour ouvrable -20j 9 600
  • Préparation émission 4h-j idem 9 600h
  • Loisir 4h-j ouvrable et 32h WE 27 040h
  • Total 10 ans 24h 87 600h

Il reste 14 060h

Utilisons le ¼ soit 3 515h, environ 1 h par jour pendant ces 10 ans.

Avec ces heures, on pourrait par exemple:

  • Lire 200 livres spécialisés
  • Apprendre un instrument de musique
  • Réaliser un film d’animation de 10 minutes
  • Créer 10 sites Web
  • Apprendre à jongler
  • Apprendre à piloter
  • Prendre 25000 photos dans 50 lieux différents
  • Apprendre à naviguer
  • Apprendre la production audio
  • Apprendre le montage vidéo virtuel
  • Apprendre le traitement de l’image numérique
  • Suivre un cours de langue
  • Suivre un cours de théâtre
  • Suivre un cours de mime

Au risque d’être irritant, j’admets être fasciné par le potentiel d’une heure par jour sur une période de 10 ans. Je crois également qu’un individu pourrait réaliser tout cela en 5 ans, tout simplement en y accordant 2 heures par jour. Ce qui semble raisonnable pour un animateur radio.

Einstein portait toujours le même vieux chandail. Ce n’est pas qu’il voulait énerver les autres. En économisant le temps nécessaire pour choisir quotidiennement ses vêtements, il se concentrait sur un sujet important pour lui. Il sauvait ainsi 2 minutes par jour, soit 12 heures par année.

Rien ne s’oppose à ce qu’un animateur ou un artiste soit structuré. Cela n’appartient pas en exclusivité au manager productif. Pour contrôler une heure ou deux de son temps à chaque jour, la nécessité d’organiser son temps paraît évident. Un grand nombre d’animateurs agissent avec « tout dans la tête » et parfois, oublient ! D’autres utilisent un agenda électronique ou un petit agenda de poche traditionnel. Pour beaucoup d’entre eux, il manque la section activités à la gestion des rendez-vous et au répertoire téléphonique, et c’est de cette section qu’il s’agit.

Planification

La boussole

À court ou à long terme, la gestion du temps dépend d’abord de certains choix à faire. Ces décisions déclinent de la direction et mènent à la planification. Les animateurs professionnels qui gèrent leur temps s’accordent des séances de planification au début de l’année, du mois et de la semaine. Elles semblent se dérouler de la manière suivante :

La liste des activités

Ayant en tête ses obligations et ses projets, l’animateur dresse la liste de toutes ses activités. En séance annuelle, les grands projets sont à l’affiche. Les principales étapes de la saison radiophonique sont bien sûr intégrées. Mais en séance mensuelle ou hebdomadaire, toutes les activités reliées à ses projets sont énumérées. Autrement dit, tout ce que l’animateur doit et veut accomplir s’inscrit sur cette liste. À ce stade, aucune restriction ne s’applique, tout est possible !

La durée des activités

À la lumière de ses informations et de son expérience, l’animateur tentera ensuite d’évaluer la durée de ses activités.

La priorité des activités

Parmi toutes ces activités, certaines méritent la priorité. L’animateur définira ce qui lui semble le plus important et annotera chaque élément sur sa liste.

Planification des activités:

Chacun sa manière, sa technique ! Quelques points retiennent cependant l’attention :

Les plus expérimentés sont réalistes et ne planifient que 50% de leur temps. L’autre moitié répond à l’inévitable imprévu et permet de réaménager l’agenda sans trop de difficultés.

Beaucoup planifient le plus difficile voire le moins agréable en début de la semaine ou de la journée. Cela, afin de combattre cette tendance naturelle à reporter ce qui n’est pas leur tasse de thé mais qui est important.

Les animateurs sont des créatifs. Ils se planifient donc des périodes associées au processus de créativité. La plus rare, la plus précieuse et aussi la plus négligée est la période de réflexions. Ce luxe perdu dans les temps modernes mais essentiel à l’exploration et l’incubation des idées.

Ni le stress constant ni la monotonie n’est un bon contexte pour la créativité. Le stress devrait alterner avec la relaxation, mais celle-ci ne consiste pas à ne rien faire. Il s’agit davantage de faire quelque chose d’inhabituel. Une activité physique par exemple est compatible avec la réflexion et l’animateur doit la planifier.

Les adeptes de la gestion de temps planifient leurs activités en tenant compte du moment de la journée où ils peuvent atteindre un haut niveau de concentration lors d’activités créatives. Du matin ou du soir, ils connaissent leurs possibilités.