Concept Radio

Bonjour,

Permettez-moi de me présenter, je m’appelle Concept Radio. Je suis très heureux de faire votre connaissance. Il y a très longtemps que je n’étais pas venu sur terre.

Je suis une étoile. Je suis un concept radio.

Lorsque je suis né, j’étais peu connu des auditeurs. Les repères n’existaient pas encore. Et puis j’ai explosé. Je plaisais et j’avais de plus en plus d’adeptes. Le bouche à oreilles allait bon train. J’ai ensuite continué à grandir mais plus lentement. J’ai commencé à rayonner. Les résultats de sondages étaient excellents.

J’ai atteint mon point limite et j’ai entamé mon refroidissement. J’ai perdu ma chaleur et ma force d’attraction. Finalement, je me suis éteint. Les auditeurs se sont lassés et ont cessé d’écouter. Transformé en trou noir, j’ai à nouveau abouti sur une page blanche. Je suis né à nouveau !

Je ne sais pas si je vais exploser à nouveau et reprendre mon cycle au complet. De nombreux facteurs critiques peuvent m’en empêcher. Le risque de copier une autre radio, la non faisabilité, le manque de ressources, de détermination ou de communication interne, peur de la nouveauté, un directeur des programmes qui n’y comprend rien ou une personnalité de la télé qui débarque à la radio et qui croit tout connaître sur ce média. Dans ce cas, je deviens une étoile filante.

La galaxie d’où je viens compte des milliards de concepts radio. Pour en profiter, il faut prendre le temps de les traiter en début de cycle. La durée du cycle dépend des gens de la radio et bien sûr des auditeurs. Mais ce sont généralement les gens de la radio qui pour des raisons obscures écourtent le cycle.

L’appellation contrôlée « Radio créative » dépend des concepts imaginés, développés et radiophoniquement réussis. Elle dépend aussi d’une bonne compréhension du cycle d’un concept, le même que celui d’une étoile !