L’animatrice, l’animateur radio artiste

Ils ont tous en commun une prédisposition pour leur domaine, le goût du beau, la passion de transformer et de faire évoluer les choses, la créativité et la capacité d’acquérir les techniques nécessaires à leur accomplissement. Le trait le plus exceptionnel et le plus mystérieux chez l’artiste réside dans ses aptitudes à percevoir les choses réelles et à les exprimer sous une autre forme. La « femme » de Picasso, le jeu de Jack Nicholson, l’interprétation du violoncelliste Yoyoma illustrent ce point.

Comment intégrer ces notions aériennes, abstraites et illusionnelles à l’égard d’un animateur radio ? Au terme de sa formation et fort de quelques expériences sur les planches, un acteur par exemple, vous démontrera que c’est impossible. Comment un individu qui s’exprime de manière pratiquement mécanique dans un média de masse peut-il être qualifié d’artiste ? Or en cherchant bien, on trouve des inventeurs de la communication, des spécialistes de l’émotion, des transformateurs du verbe, des créatifs véritables qui consacrent toute leur énergie et leur temps à innover, à évoluer dans leur art ordinaire ; ce sont les animateurs artistes.

Encore enfermée dans le cycle de formation de l’artisan, la radio actuelle ne colle pas avec cette démarche artistique. C’est la rançon de la professionnalisation d’une industrie qui a perdu de vue les composantes de sa spécificité. Elle a bien sûr beaucoup gagné en s’organisant et en s’adaptant à l’évolution du paysage audiovisuel. Elle est plus productive. Elle affiche une gestion de ses opérations moderne et appropriée. Mais voilà, dans ce corps, il y a un coeur qui ne bat pas toujours au rythme des activités demandées. Ce coeur est constitué de cellules que l’on ne peut pas opérer sans précaution. Ce sont les animateurs. Ce sont eux qui peuvent assurer la spécificité de la radio, particulièrement sa créativité !

La radio ne peut pas être créative si ses animateurs ne sont pas créatifs. Mais le contraire est aussi vrai. Voilà le cercle vicieux qui menace ce média. Ce n’est pas facile d’être une force créative lorsque l’on est prisonnier d’un système. Pour s’en évader il faudra bien se fier aux artistes, les comprendre et contribuer à leur développement.